--> Accueil - Paroisses - Noiseux



NOISEUX

José Gennart
Edition revue et augmentée 2003 


N O I S E U X

Paroisse (succursale) : rétablie en 1808. Diocèse de Namur en 1808. Doyenné de Marche en 1837. Secteur de Somme-Leuze en 1979. Commune de Noiseux, puis de Somme-Leuze (et de Marche-en-Famenne pour la partie située au Sud de l'Eau d'Heure) en 1977.

Eglise N.-D. de l'Assomption : reconstruite par la fabrique en 1874 (A.R. 17.4.1874), sur un nouvel emplacement acquis par la commune. Orgues, vers 1946.

Presbytère : bâti par la commune en 1890. La fabrique a vendu l'ancien bâtiment, pour contribuer à cette nouvelle construction.

passer la souris sur l'image pour l'agrandir

Vue depuis le jubé

Infos pratiques - Contact paroissial

  • Nom: Anne-Marie Bosquée
  • Tél: 086 32 26 28
  • Adresse:
  • mail:

Noiseux

En chiffres ...

A 40 km de Dinant et a 24 km de Rochefort, Noiseux est situé sur la rive gauche de l'Ourthe à l'extrême pointe est de la province, sur la route de Dinant à Barvaux, à 6.5 km de la gare de Melreux. Bus TEC.

Noms:
NOISEUR EN FAMENNE 1314 [ livre Mme Dispas Noiseux],
NOISEUR 1314, 1316, 1320, 1324
NOSOIR 1330
NOISEIT 1352
Du latin nucetum, bois de noyers ou noisetiers.


Les habitants sont dits des cwerba, des corbeaux, l'origine de ce sobriquet est inconnue.
Sol; schiste et marne, terrain accidenté; limoneux dans la vallée de l'Ourthe.
Superficie; 1194 ha.
Altitude: 179 m au seuil de l'église.
Hameaux; Petite-Noiseux, Basse-Adam.


Population:
|Année|Habitants
|1815   |367 |
|1830   |480 |
|1846   |535 |
|1857   |525 |
|1890   |600 |
|1910   |504 |
|1930   |460 |
|1938   |390 |
|1947   |386 |
|1961   |342 |
|1976   |345 |

Noiseux est détachée du ban de Fronville en 1812, date de son erection en commune.
Mouvances: principauté de Liège (quartier du Condroz)
Département Sambre-et-Meuse. Arrêté du 17 frimaire an X (8-12-1801)
Circonscription des cantons de justice de paix Département S-et-M, arrondissement communal de Marche, canton de Marche.
Circonscriptions judiciaires. Arrêté royal du 25-2-1825. Dans le canton de Marche, la commune de Noiseux est détachée du canton de Marche et passe au canton de Rochefort, qui lui est détaché de l'arrondissement judiciaire de Marche pour faire partie de celui de Dinant.
Noiseux est érigée en quarte-chapelle en 1585, dépendante de Fronville.
Diocèse Liège
Namur (1802)
Patron de la commune: Saint Antoine (17 janvier).
Il existe encore de nombreuses maisons et des granges à colombage. Actuellement certaines sont restaurées.
La partie sud de Noiseux a subi des expropriations, entre 1974 et 1975, lors de l'implantation du camp militaire Roi Albert à Marche.

Guerre de 14-18 Arrivée des allemands le 4 août. Aucun incident.

Déportation: 30 personnes le 8 décembre 1916 à Barvaux-Condroz.

1930 Électrification de la commune.

Guerre 40-45 Le 10 mai 1940, l'armée belge fait sauter le pont sur l'Ourthe; le lendemain, un détachement français craignant des combats pour empêcher le passage de la rivière, provoque l'exode de presque toute la population vers la France, il ne reste que 9 personnes dans le village. La population rentre entre mai et septembre. Deux personnes sont mortes en route; La commune fournit 41 soldats dont la plupart sont libérés, 9 sont prisonniers en Allemagne, les derniers rentrent le 25 mai 1945.

Pendant l'occupation, les amendes imposées au canton sont nombreuses, pour le sabotage de camion, incendie de la maison Léon Meyer a Mirlipinpin, meurtre.
Réquisition générale des postes de radio, des vélos, d'une cloche de 1300 kg le 29 janvier 1944.
La commune à reçu en remplacement une petite cloche provenant de Maredret. 4 bombes tombent le 22 octobre 1943 près du lieu-dit la Beolette sans causer de dégâts.
Les 1, 2 et 3 septembre, retraite des troupes allemandes, incendie de la maison Gauthier; le 8 et le 9, canons et mitrailleuses entrent en action et les Allemands font sauter le pont sur 1'Ourthe. Jean Coeurderoy, résistant est tue dans le village.
Le 18 septembre, les Américains occupent Noiseux, jettent un pont de bateaux sur la rivière et remettent le pont en état. Un Liberator américain (bimoteur) prend feu en atterrissant le 27, les 9 occupants sont sains et saufs.
Le 9 décembre, chute d'un V1 a la Posse Ponsart. Le 21, arrivée d'un grand nombre de canons américains de fort calibre qui se mettent en batterie. Noiseux étant à 6 km à vol d'oiseau de Verdenne ou se trouvent les avant-gardes de Von Rundstedt, un épouvantable duel d'artillerie s'engage et dure les 25, 26 et 27 décembre; Il faut empêcher les Allemands de franchir l'Ourthe a Hotton. Le 15 janvier, les soldats anglais quittent le village; le 25, c'est le tour des Américains qui seront tous partis pour le 3 février.

1949 Construction d'un nouveau cimetière.

NOISEUX - Eglise

L'ég1ise primitive aurait été construite par les Sarrasins. (c.-à-d. anciens ou mystérieux).
L'église actuelle a remplacé celle construite à la fin du 16è siècle.


Patronne: Notre-Dame de l'Assomption.

Édifice a trois nefs de style renaissance construit en 1874 par l'architecte nivellois Coulon, d'après le modèle de l'église de Ramillies. Bénite en 1875 par le doyen de Marche, l'église est consacrée le 25 juin 1877 par Monseigneur Gravez, évêque de Namur.
Autel (latéral sud ) a retable, table avec Instruments de la Passion; croix et fouet du 18é s. chêne en partie doré , statue de St Antoine abbé en bois polychrome
Autel majeur avec scènes de la passion en relief? Jésus est condamné a mort, Jésus est charge de la croix, Jésus rencontre Véronique, Jésus est dépouille de ses vêtements, mise au tombeau,tabernacle avec Cœur Sacré de Jésus, trône d'exposition avec Agneau de 1'Apocalypse, Christ en croix et 2 anges adorateurs, vers 1875, chêne en partie doré et reliefs en terre cuite dorée.
Autel dessiné par 1'architecte Coulon dédié : à Notre-Dame de Lourdes, 1877 style renaissance bois peint en partie doré.

Statues: Ste Barbe, Christ En Croix, St Joseph, St Monon, St Roc}; Vierge a 1'Enfant avec globe vers 1875, Christ en croix néogothique.

2 Cloches par Hippolyte Causard de Moulins, 1874 bronze, une avec Christ en croix et Marie-Madeleine, parrains; Théophile Lavot et Eugénie Dotignaux, 1'autre est dédiée a 1a Vierge, parrains; bourgmestre Nassogne et Maria Lambert.

Vitrail du chœur représente la Vierge de I 'Assomption, style renaissance vers 1875.
Dimensions 35 m en hauteur et 35 m en longueur.
Au-dessus de la fenêtre du jubé, on peut lire "Marias advocate Noiseux Feliciter Erecta" érigée en l'honneur de Marie, patronne de Noiseux.

La cure a été construite en 1585.

NOISEUX et Englebert de la Marck ...

Noiseux et Englebert de la Marck
"Noiseux est cité dans une lettre de l'évêque Englebert de la Marck, du 29 mai 1352,par laquelle ce prélat exonéré la ville de Huy ...Noiseux, de la contribution au paiement des 100.000 écus que les Liégeois doivent payer en vertu de la paix de Waroux. Donc tout le territoire de Noiseux ne fait pas partie du banc de Fronville".
Englebert de la Marck promu évêque de Liège, sans élection capitulaire, par Clément VI, quatrième pape français d'Avignon. Cette promotion date de 1345, soit dix ans à peine après la fin de la guerre des Awans et des Waroux.
Les villes de l'évêché, surtout Liège et Huy, se soulèvent contre l'évêque. Leurs chefs sont: Rasse de Warfusée, seigneur de Waroux, et Barthélemy d'0cquier.

Les deux batailles :

Le 19 juillet 1346, les révoltés, retranchés a VOTTEM, vont résister a la formidable armée de l'évêque, dans laquelle on voyait:

Jean 1'Aveugle, roi de Bohême, son fils Charles de Moravie, les comtes de Looz, de la Marck, de Juliers, de Gue1dre, de Berg, de Cléves, de Namur, de Salm, de Vianden, etc...
Une contre-attaque des milices retranchées, va jeter les troupes de l'évéque dans une débâcle précipitée.
Un an plus tard, presque jour pour jour, le 21 juillet 1347, Eng1ebert de la Marck, prendra sa revanche é la bataille de Tourinne, près d'Hannut .Sa victoire va lui permettre d'imposer la paix de Waroux le 28 juillet 1347 en imposant aux Liégeois une amende de 100.000 écus.
Noiseux et Huy : sont exonérés du paiement de cette amende, le 29 mai 1352.
Le 13 mai 1364, Eng1ebert annonce son élection a 1'archevéché de Cologne et fait remettre au peuple les 40.000 écus d'or que ma paix de Waroux lui avait octroyés.

PAROISSES

L'Ascension

L'annonciation