Corps et Sang du Christ 2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 14,12-16.22-26.



Le premier jour de la fête des pains sans levain, où l'on immolait l'agneau pascal, les disciples de Jésus lui disent : " Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la Pâque ? " Il envoie deux de ses disciples en leur disant : " Allez à la ville ; un homme portant une cruche d'eau viendra à votre rencontre. Suivez-le, et là où il entrera, dites au propriétaire : "Le Maître te fait dire : Où est la salle où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?" Il vous indiquera, à l'étage, une grande pièce aménagée et prête pour un repas. Faites-y pour nous les préparatifs. "

Les disciples partirent, allèrent à la ville ; ils trouvèrent tout comme Jésus leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque.

Pendant le repas, Jésus, ayant pris du pain et prononcé la bénédiction, le rompit, le leur donna, et dit : " Prenez, ceci est mon corps. " Puis, ayant pris une coupe et ayant rendu grâce, il la leur donna, et ils en burent tous. Et il leur dit : " Ceci est mon sang, le sang de l'Alliance, versé pour la multitude.

Amen, je vous le dis : je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu'au jour où je le boirai, nouveau, dans le royaume de Dieu. "

Après avoir chanté les psaumes, ils partirent pour le mont des Oliviers. 03/06/2018 par henri

Homélie du 03/06/2018

Le corps et le sang du Christ 2018



Le corps et le sang de Jésus partagés, c'est un repas inhabituel !

Cependant l'Évangile nous montre Jésus à table, avec des amis : pensons aux noces à Cana, un repas chez des publicains et des pécheurs, par exemple chez Matthieu, un repas avec des pharisiens, comme chez Simon où une femme vient lui baigner les pieds de ses larmes ; repas intimes, chez Lazare, Marthe et Marie. Ce sont des repas où Jésus est l'invité... Mais dans la vie de Jésus, il y a eu un repas plus significatif que les autres,… un repas de fête, le repas de la Cène, le dernier repas.

Au départ, c'est un repas liturgique annuel qui fait mémoire de la libération d'Egypte, un repas qui se fait en famille selon un rite bien précis. Jésus sera presque totalement fidèle à la tradition. Comme tous les chefs de famille, il refait les gestes des ancêtres, prononce les formules de bénédiction que tout le monde prononçait, partage le pain comme tout le monde ; il fait circuler les coupes rituelles. Mais voilà que subitement tout bascule. Rompant le pain, Jésus déclare que ce pain, c'est son corps livré ; faisant circuler la coupe, il annonce que c'est son sang versé pour la multitude que ses invités vont boire. C'est là que tout change, car Jésus ne regarde plus le passé, mais à la lumière de l'événement du passé, la libération de l'esclavage d'Egypte, Jésus scelle une alliance éternelle pour Lui et pour tout être humain après avoir remercié Dieu pour son parcours sur terre, donc face à la mort.

Comment Jésus-Christ a-t-il pu, dire merci à Dieu sachant ce qui allait lui arriver? Car le chant d'action de grâce mentionnée par l'Évangile, c'est dire merci. C'est d'ailleurs le même mot que le mot Eucharistie. Aussi soyons étonnés de voir Jésus rendre grâce alors qu'Il sait qu'Il va être arrêté, torturé et mis à mort ? Trouvons une réponse dans l'intimité qui existe entre Lui et son Père, une intimité dans laquelle l'humanité est présente, car Jésus a toujours voulu nous mettre en alliance avec Dieu son Père et notre Père.

C'est pourquoi nous pouvons dire : " Je vais à la messe". En effet, " messe " est un mot latin qui parle de mission, … nous venons ici recevoir une mission au cours d'un repas fraternel où nous sommes unis les uns aux autres, mais aussi au Christ Jésus à Dieu le Père.

Ainsi après nous être rassemblés, après partagé la Parole et la Vie du Christ, nous sommes renvoyés dans nos familles, dans nos villages pour y vivre ce que nous avons célébré.

Invitation bien présente lors de la dernière cène quand Jésus demande à ses disciples de faire cela en mémoire de Lui. Cela, … c'est bien sûr la messe, mais c'est aussi une vie pareille à la sienne. Car en participant à la messe, nous nous engageons à devenir dans le quotidien, ce que nous avons proclamé à la célébration, donc faire en sorte que notre vie soit d'abord un " merci " à Dieu pour le Christ qui nous accompagne et aussi un rayon d'amour envers tout être humain.

En quelque sorte, notre présence à la messe, c'est notre acceptation d'être les enfants bien-aimé de Dieu, car les enfants bien élevés aiment se tourner vers leurs parents, échanger avec eux, partager le repas avec eux. Réjouissons-nous d'être chaque semaine, les invités du Seigneur. Réjouissons-nous de pouvoir accueillir sa parole et de pouvoir communier à la Vie du Christ. < Réjouissons-nous d'être envoyés à la fin de chaque messe pour vivre dans le quotidien ce que nous avons partagé.

03/06/2018iv>
<--! -->

Les Offices dans le Secteur paroissial

Grille horaire

Paroisse Jour des Offices Messe Adal
Baillonville Le 3ème et 5ème dimanche 11h00  
Heure Le 1er et 3ème dimanche 9h45  
Heure Le 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Hogne Samedi veille du 2ème dimanche 18h00  
Nettine Samedi veille du 4ème dimanche 18h00  
Noiseux 1er et 3ème dimanche 9h45  
Noiseux 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Sinsin 2ème et 4ème dimanche 11h00  
Sinsin 1er, 3ème et 4ème dimanche   11h00
Somme-Leuze Samedi veille du 1er, 3ème et 5ème dimanche 18h00  
Waillet Samedi veille du 3ème dimanche 18h00  
1) Pour les 5ème dimanche du mois, à 9h45, il y a alternance entre Heure et Noiseux pour la messe
2) lors des grandrs fêtes ( Pâques, Noël, Toussaint ...) et jour des 1ères communions, professionde foi-confirmation : l'horaire change.
Info du mois sur spsl.be, rubrique offices

Contact : Abbé Henri Marechal, route de France, 5, 5377 Baillonville - 0473732008 ou marechal.h@gmail.com
Messes à Marche-en-Famenne : le samedi à 18h00 et le dimanche : 8h00 et 10h00
à Barvaux, le dimanche soir à 18h00

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

Dernières nouvelles du secteur paroissial

Décès de l'abbé PONCIN

Mort de notre Doyen

Chers amis,
Monsieur le Doyen s’est éteint ce mercredi matin.
Il est parti, dans la paix, nous a dit Etienne Dethise, venu l’annoncer à la messe de 8h30.
Notre tristesse est grande; mais nous remercions le Seigneur de nous avoir donné un “pasteur” si attentionné à sa communauté paroissiale et décanale.
En prière avec vous.
Manu Walckiers

Les voeux de notre berger l'abbé Henri Marechal

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

L'avis du Webmaster

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui ...

"C’est à nous de rendre la Vérité populaire sur internet".

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui s’est achevée le 8/11/2012.
Il y a deux mille ans les Apôtres annonçaient l’Évangile par tous les moyens disponibles, aujourd’hui encore, leurs successeurs encouragent les baptisés à faire de même !
À spsl.be, nous sommes fiers de nous inscrire pleinement dans cette dynamique, c’est notre manière de participer à la nouvelle évangélisation. Merci à chacun pour vos contributions, merci à nos "écrivains".
Faites connaître autour de vous spsl.be, proposez à tous les "geeks" de votre entourage de nous suivre bientôt sur les réseaux sociaux. Facebook - secteur paroissial de Somme-Leuze
Ainsi, ensemble, nous faisons avancer l’Évangile sur le net !

Des nouvelles du monde

2026 - La fin des travaux pour la "Sagrada familia" de Barcelone

Une video de simulation de ce que sera ce superbe édifice, imaginé en 1882 par Gaudi, qui devrait être terminé en 2026.

PUBLICATIONS

SACREMENTS

PAROISSES