25è dimanche ordinaire 2018 - 23/09/2018

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 9,30-37.


En ce temps-là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache, car il enseignait ses disciples en leur disant : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. »
Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger.
Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda : « De quoi discutiez-vous en chemin ? »
Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.
S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »
Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit :
« Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

Homélie du 16/09/2018

24è dimanche ord B

Pour donner une appréciation sur quelqu'un, nous recourons souvent à ce nous avons appris, à ce que les gens disent de lui et qui peut être tout faux. M ais donner son témoignage sur quelqu'un c'est bien plus que livrer une information. C'est ce qu'on remarque dans les réponses que les disciples donnent à la question que Jésus pose : " Qui suis-je ". C'est en recourant à ceux qui le connaissent bien, à son entourage ou en fréquentant la personne qu'on peut faire un bon témoignage donner une bonne appréciation sur lui.
" Pour les gens, qui suis-je ? "
Depuis deux mille ans, on n'a pas cessé de se poser la question sur Jésus en y apportant toute sorte de réponse. Mais ces réponses ne sont pas complètes et ne peuvent pas le définir dans la profondeur de ce qu'il est vraiment.
Pour des nombreux contemporains de Jésus, le messie attendu devait être un grand homme politique, un nationaliste et libérateur militaire qui protégerait de la domination romaine, un stratège et chef de troupe, un prophète très écouté, l'apprécié des foules et futur roi d'un royaume qui accorderait des privilèges aux amis, avec des postes et des promotions en vue. Mais ces tableaux ne correspondent pas à Jésus.
Et comme il n'y a aucune bonne réponse, Jésus enchaîne : "Et pour vous, qui suis-je ?", Pierre donne une bonne réponse : "Le messie", dit-il. Oui mais il faut préciser le genre de messie qu'il entend? Car Pierre se limite à ce qu'il remarque d'extraordinaire dans cet homme qui guérit, fait des merveilles. Alors, Jésus répond lui-même … Un messie que les anciens, les chefs des prêtres et les théologiens rejettent ; un messie qui sera jugé et connaîtra la mort…". Jésus réfère au portrait dressé par Isaïe, celui du serviteur souffrant.
Pierre ne peut accepter un tel portrait qui le scandalise. Il est bien beau et gratifiant d'être ami et proche d'une grande personnalité mais il est difficile d'être disciple de quelqu'un qui se présente comme le dernier de tous, qui risque sa vie pour d'autres. La réaction de Pierre peut être la nôtre. Croire au Christ et se réclamer de lui n'est pas une simple chose. Etre du Christ, c'est suivre le même chemin que lui : celui du témoignage jusqu'au don de sa vie. Aujourd'hui encore, la question continue d'être posée à chacun : " Et vous que dites-vous ? Pour vous qui suis-je ? ". Laissons-la nous interpeller dans notre vie. Quelle est la place de Jésus dans ma vie ? Est-ce que je le tiens bien à l'écart ou bien occupe-t-il une place de choix ? Etre témoin de Jésus dans notre monde, c'est accepter d'agir en conformité avec la radicalité de son message d'amour. Témoigner de notre foi en tant que chrétien, c'est accepter que le Christ transforme notre vie pour qu'elle devienne Evangile, c'est-à-dire une Bonne Nouvelle pour notre temps, pour ceux qui nous entourent. Proclamer Jésus vivant, c'est vivre de lui chaque jour dans la pratique comme nous le rappelle la lettre de Saint Jacques. Répandre les graines d'Evangile dans toute notre existence pour que germent des jeunes pousses qui indiquent l'épanouissement de notre foi. " Montre-moi donc ta foi qui n'agit pas ; moi, c'est par mes actes que je te montrerai ma foi". Et comme le dira l'Apôtre Paul : " quand j'aurai la foi capable de transporter les montagnes. S'il me manque l'amour, je ne suis rien (1Co13, 2). Les deux, la foi et les œuvres, se tiennent et se complètent. Ainsi donc, si nous croyons, c'est pour vivre l'Evangile et le donner en tant qu'il est Bonne Nouvelle. Les œuvres sont et deviennent comme une conséquence de notre foi. Cet Evangile qui est Parole de Dieu nous invite à nous lever constamment pour dire des mots d'accueil, offrir le pardon, favoriser le dialogue, accorder du respect, apprendre à aimer. Il s'agit, comme le dit si bien Paul, de ne pas se limiter aux belles paroles. Les actions valent mieux que tout. Et Jésus le dit en Mt 25,26ss c'est par " l'amour que vous aurez les uns les autres que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples ". La réponse que Jésus attend de nous, c'est d'affirmer que nous sommes ses témoins en annonçant l'Evangile de notre vie par la pratique.

Les Offices dans le Secteur paroissial

Grille horaire

Paroisse Jour des Offices Messe Adal
Baillonville Le 3ème et 5ème dimanche 11h00  
Heure Le 1er et 3ème dimanche 9h45  
Heure Le 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Hogne Samedi veille du 2ème dimanche 18h00  
Nettine Samedi veille du 4ème dimanche 18h00  
Noiseux 1er et 3ème dimanche 9h45  
Noiseux 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Sinsin 2ème et 4ème dimanche 11h00  
Sinsin 1er, 3ème et 4ème dimanche   11h00
Somme-Leuze Samedi veille du 1er, 3ème et 5ème dimanche 18h00  
Waillet Samedi veille du 3ème dimanche 18h00  
1) Pour les 5ème dimanche du mois, à 9h45, il y a alternance entre Heure et Noiseux pour la messe
2) lors des grandrs fêtes ( Pâques, Noël, Toussaint ...) et jour des 1ères communions, professionde foi-confirmation : l'horaire change.
Info du mois sur spsl.be, rubrique offices

Contact : Abbé Jean Pierre Bakadi, route de France, 5, 5377 Baillonville - 0487 39 23 33 ou mntahod@gmail.com
Messes à Marche-en-Famenne : le samedi à 18h00 et le dimanche : 8h00 et 10h00
à Barvaux, le dimanche soir à 18h00

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

Dernières nouvelles du secteur paroissial

Départ à la pension de l'Abbé Henri Marechal

Merci et bonne retraite

Chers amis,
Vous trouverez ici, prochainement les textes des intervenants de la journée de fête organisée en l'honneur de l'abbé Henri pour son départ à la retraite.

Possibilité de télécharger ces images via Dropbox - Voici un lien vers plus de photos de cette belle journée.
Cliquez ICI

Les voeux de notre berger l'abbé Henri Marechal

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

L'avis du Webmaster

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui ...

"C’est à nous de rendre la Vérité populaire sur internet".

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui s’est achevée le 8/11/2012.
Il y a deux mille ans les Apôtres annonçaient l’Évangile par tous les moyens disponibles, aujourd’hui encore, leurs successeurs encouragent les baptisés à faire de même !
À spsl.be, nous sommes fiers de nous inscrire pleinement dans cette dynamique, c’est notre manière de participer à la nouvelle évangélisation. Merci à chacun pour vos contributions, merci à nos "écrivains".
Faites connaître autour de vous spsl.be, proposez à tous les "geeks" de votre entourage de nous suivre bientôt sur les réseaux sociaux. Facebook - secteur paroissial de Somme-Leuze
Ainsi, ensemble, nous faisons avancer l’Évangile sur le net !

Des nouvelles du monde

2026 - La fin des travaux pour la "Sagrada familia" de Barcelone

Une video de simulation de ce que sera ce superbe édifice, imaginé en 1882 par Gaudi, qui devrait être terminé en 2026.

Liens internes

Sacrements

Paroisses