6è dimanche B 2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,40-45.



En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : " Si tu le veux, tu peux me purifier. "

Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : " Je le veux, sois purifié. "

À l'instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant : " Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. "

Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l'écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui. <

Homélie du 11/02/2018

6 dimanche B 2017



Nous en avons quand même de la chance en nous retrouvant chaque semaine, puisque nous sommes invités par celui qui a changé le regard des hommes sur leurs semblables. C'est Lui qui nous montre qu'il est possible de créer une belle communauté humaine sur l'ensemble de la terre. Aussi apprécions le pas qui nous est proposé aujourd'hui.

Avant Jésus de Nazareth, les lépreux, les malades, les exclus étaient regardés de travers et il ne fallait pas s'arrêter avec eux, car on devenait impur, donc indigne de se présenter devant Dieu. Il y avait là une image d'un Dieu tout puissant qui ne voulait que la pureté et qui écartait de sa vue tout qui n'était pas parfait.

Et puis voici Jésus qui arrive sur terre : Il est présenté comme l'envoyé de Dieu. Et que fait-il ? Lui, il va à la rencontre des hommes, des femmes, des enfants de son époque … et cela sans aucune distinction, sans tenir compte de leur condition de vie. C'est ainsi qu'aujourd'hui, Jésus s'arrête avec un lépreux, quelqu'un qui est pointé comme indigne de Dieu. Selon la loi juive, Jésus aurait dû l'éviter, mais Jésus transgresse cette loi parce que, pour lui, on ne peut pas, au nom de Dieu, ignorer quelqu'un qui souffre. La seule attitude à avoir, c'est l'amour. Et pour Jésus, si la loi empêche l'amour, il faut aller au-delà. C'est ce qui se passe dans la rencontre avec le lépreux, mais aussi avec tant de personnes souffrantes.

Admirons le déroulement de cette rencontre où c'est le lépreux qui vient vers Jésus. Il a donc déjà entendu parler de lui et il sait qu'il peut lui faire confiance. Cependant, il vient en toute humilité, sachant qu'il se met en dehors de la loi. C'est vrai qu'on n'est jamais très fier de transgresser les lois, mais il le fait parce qu'il croit que Jésus va faire quelque chose pour lui. … Vous savez, quand on est très mal pris, on trouve l'audace de dépasser les limites, c'est la situation de cet homme…. Et il ne sera pas déçu, car Jésus va l'écouter et même le toucher, … ah cette accolade bienfaisante à laquelle il n'était plus habituée ! Que cela fait déjà du bien ! Et cette Parole : " Je le veux, sois guéri ! "….. La loi est transgressée par 2 cœurs qui se sont rencontrés : un homme a ouvert son cœur à Jésus et Jésus s'est laissé émouvoir : cela suffit pour susciter la vie et faire mentir les lois de l'Ancien Testament. L'amour a produit ce que la loi tuait : la vie d'un être humain qui va reprendre sa place dans sa famille, dans son village, dans la société. Il ne sera plus un exclus condamné à l'isolement et à la mort, mais un vivant capable de proclamer les bienfaits de l'amour. Ainsi, pas question pour cet homme d'être un assisté, mais bien quelqu'un qui prend sa place, qui prend sa vie en main sans même avoir besoin de l'avis des prêtres de l'époque. Voilà qu'il devient comme Jésus : quelqu'un qui vit avec le bon sens voulu par Dieu et qui orientera les gens vers le Christ Jésus, simplement par sa joie de vivre.

Puissions-nous aller à la rencontre de Jésus et vivre la même rencontre, nous qui sommes ici rassemblés, mais aussi tous les baptisés et pourquoi pas tout être humain : fnotre monde deviendrait un monde d'amour.

10/02/2018iv>
<--! -->

Les Offices dans le Secteur paroissial

Grille horaire

Paroisse Jour des Offices Messe Adal
Baillonville Le 3ème et 5ème dimanche 11h00  
Heure Le 1er et 3ème dimanche 9h45  
Heure Le 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Hogne Samedi veille du 2ème dimanche 18h00  
Nettine Samedi veille du 4ème dimanche 18h00  
Noiseux 1er et 3ème dimanche 9h45  
Noiseux 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Sinsin 2ème et 4ème dimanche 11h00  
Sinsin 1er, 3ème et 4ème dimanche   11h00
Somme-Leuze Samedi veille du 1er, 3ème et 5ème dimanche 18h00  
Waillet Samedi veille du 3ème dimanche 18h00  
1) Pour les 5ème dimanche du mois, à 9h45, il y a alternance entre Heure et Noiseux pour la messe
2) lors des grandrs fêtes ( Pâques, Noël, Toussaint ...) et jour des 1ères communions, professionde foi-confirmation : l'horaire change.
Info du mois sur spsl.be, rubrique offices

Contact : Abbé Henri Marechal, route de France, 5, 5377 Baillonville - 0473732008 ou marechal.h@gmail.com
Messes à Marche-en-Famenne : le samedi à 18h00 et le dimanche : 8h00 et 10h00
à Barvaux, le dimanche soir à 18h00

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

Dernières nouvelles du secteur paroissial

Décès de l'abbé PONCIN

Mort de notre Doyen

Chers amis,
Monsieur le Doyen s’est éteint ce mercredi matin.
Il est parti, dans la paix, nous a dit Etienne Dethise, venu l’annoncer à la messe de 8h30.
Notre tristesse est grande; mais nous remercions le Seigneur de nous avoir donné un “pasteur” si attentionné à sa communauté paroissiale et décanale.
En prière avec vous.
Manu Walckiers

Les voeux de notre berger l'abbé Henri Marechal

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

L'avis du Webmaster

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui ...

"C’est à nous de rendre la Vérité populaire sur internet".

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui s’est achevée le 8/11/2012.
Il y a deux mille ans les Apôtres annonçaient l’Évangile par tous les moyens disponibles, aujourd’hui encore, leurs successeurs encouragent les baptisés à faire de même !
À spsl.be, nous sommes fiers de nous inscrire pleinement dans cette dynamique, c’est notre manière de participer à la nouvelle évangélisation. Merci à chacun pour vos contributions, merci à nos "écrivains".
Faites connaître autour de vous spsl.be, proposez à tous les "geeks" de votre entourage de nous suivre bientôt sur les réseaux sociaux. Facebook - secteur paroissial de Somme-Leuze
Ainsi, ensemble, nous faisons avancer l’Évangile sur le net !

Des nouvelles du monde

2026 - La fin des travaux pour la "Sagrada familia" de Barcelone

Une video de simulation de ce que sera ce superbe édifice, imaginé en 1882 par Gaudi, qui devrait être terminé en 2026.

PUBLICATIONS

SACREMENTS

PAROISSES