19 è dimanche ordinaire A 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 14,22-33.



Aussitôt après avoir nourri la foule dans le désert, Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l'autre rive, pendant qu'il renverrait les foules. Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l'écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.

La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire. Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer. En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : " C'est un fantôme. " Pris de peur, ils se mirent à crier. Mais aussitôt Jésus leur parla : " Confiance ! C'est moi ; n'ayez plus peur ! "

Pierre prit alors la parole : " Seigneur, si c'est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. " Jésus lui dit : " Viens ! " Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus. Mais, voyant la force du vent, il eut peur et, comme il commençait à enfoncer, il cria : " Seigneur, sauve-moi ! " Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : " Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? " Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba. Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : " Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! " <

Homélie du 13/08/2017

19è dimanche ordinaire A 2017



La semaine dernière, Jésus accompagnait quelques disciples sur la montagne à l'écart, pour leur faire découvrir qui il était vraiment. Aujourd'hui, c'est Elie qui est à l'écart, car il fuit la cruauté de la reine Jézabel, une reine qui prône le culte au dieu Baal, le dieu de l'ouragan. Elle est donc en opposition avec Elie qui présente un Dieu unique, un Dieu de douceur. Le prophète est donc obligé de fuit la fureur de la reine et part se cacher, se réfugier sur l'Horeb, la montagne de Dieu. Et là, il se sent accueilli car son Dieu ne va pas l'abandonner dans sa peur. Que du contraire : Il va se manifester à lui, non pas à travers le feu de l'ouragan, mais dans le murmure d'une brise légère. Dès lors, Elie va sortir de sa peur, retrouver confiance en la vie et poursuivre sa mission. Admirons ce chemin de vie qui n'est pas un chemin de facilité, mais n'empêche, il donne du sens à la vie d'Elie.

Les apôtres vont connaître la même épreuve. Un jour, leur vie va est bousculé par la tempête, non pas seulement la tempête sur le lac, mais la peur, … la peur d'être bousculé par toutes les horreurs que l'on rencontre sur terre, par le mal omniprésent, par la méchanceté humaine qui va d'ailleurs condamner Jésus et le mettre à mort. Mais les disciples retrouveront leur sérénité grâce à l'appel de Jésus qui leur demande de marcher eux aussi sur le mal qui divise l'humanité … et de marcher en faisant confiance à l'avenir tout en s'appuyant sur sa main, à lui, le Christ Jésus. " Jésus étendit la main, saisit Pierre et lui dit : pourquoi as-tu douté ? "

Aujourd'hui, rien n'a changé, la peur est toujours aussi omniprésente dans nos vies : peur de la maladie, de l'accident, de la mort… peur de la solitude, … peur de l'avenir face aux positions USA-Corée du Nord, face à la dictature en Turquie, Au Venezuela, au Congo, … il y a même la peur d'un Dieu-Amour, car on voudrait davantage un Dieu-bouche-trou.

Notre réflexe spontané est proche de celle du prophète Elie : nous retirer, vivre sans ce Dieu d'amour, envoyer tout promener, fuir, nous replier sur nous-mêmes et paradoxalement nous laisser enfoncer dans la mort ? Or le seul vrai remède c'est de risquer, oser affronter les flots menaçants, en sachant que nous ne sommes pas seuls dans la vie, en croyant que nous pouvons compter sur la main tendue du Ressuscité. Oui, au milieu de la tempête qui est en nous et autour de nous, il y a quelqu'un qui nous tend la main… une présence pas toujours très sensible, mais c'est peut-être une brise légère, une petite main tendue, une célébration bien vécue. … Si nous allons sur la montagne, si nous nous mettons un peu en retrait face à l'agitation de la vie, nous découvrons la présence et la bonté de notre Dieu. Et nous pouvons dépasser nos peurs pour marcher sur le mal en toute sérénité.

12/08/2017 par henri

<--! -->

Les Offices dans le Secteur paroissial

Grille horaire

Paroisse Jour des Offices Messe Adal
Baillonville Le 3ème et 5ème dimanche 11h00  
Heure Le 1er et 3ème dimanche 9h45  
Heure Le 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Hogne Samedi veille du 2ème dimanche 18h00  
Nettine Samedi veille du 4ème dimanche 18h00  
Noiseux 1er et 3ème dimanche 9h45  
Noiseux 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Sinsin 2ème et 4ème dimanche 11h00  
Sinsin 1er, 3ème et 4ème dimanche   11h00
Somme-Leuze Samedi veille du 1er, 3ème et 5ème dimanche 18h00  
Waillet Samedi veille du 3ème dimanche 18h00  
1) Pour les 5ème dimanche du mois, à 9h45, il y a alternance entre Heure et Noiseux pour la messe
2) lors des grandrs fêtes ( Pâques, Noël, Toussaint ...) et jour des 1ères communions, professionde foi-confirmation : l'horaire change.
Info du mois sur spsl.be, rubrique offices

Contact : Abbé Henri Marechal, route de France, 5, 5377 Baillonville - 0473732008 ou marechal.h@gmail.com
Messes à Marche-en-Famenne : le samedi à 18h00 et le dimanche : 8h00 et 10h00
à Barvaux, le dimanche soir à 18h00

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

Dernières nouvelles du secteur paroissial

Décès de l'abbé PONCIN

Mort de notre Doyen

Chers amis,
Monsieur le Doyen s’est éteint ce mercredi matin.
Il est parti, dans la paix, nous a dit Etienne Dethise, venu l’annoncer à la messe de 8h30.
Notre tristesse est grande; mais nous remercions le Seigneur de nous avoir donné un “pasteur” si attentionné à sa communauté paroissiale et décanale.
En prière avec vous.
Manu Walckiers

Les voeux de notre berger l'abbé Henri Marechal

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

L'avis du Webmaster

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui ...

"C’est à nous de rendre la Vérité populaire sur internet".

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui s’est achevée le 8/11/2012.
Il y a deux mille ans les Apôtres annonçaient l’Évangile par tous les moyens disponibles, aujourd’hui encore, leurs successeurs encouragent les baptisés à faire de même !
À spsl.be, nous sommes fiers de nous inscrire pleinement dans cette dynamique, c’est notre manière de participer à la nouvelle évangélisation. Merci à chacun pour vos contributions, merci à nos "écrivains".
Faites connaître autour de vous spsl.be, proposez à tous les "geeks" de votre entourage de nous suivre bientôt sur les réseaux sociaux. Facebook - secteur paroissial de Somme-Leuze
Ainsi, ensemble, nous faisons avancer l’Évangile sur le net !

Des nouvelles du monde

2026 - La fin des travaux pour la "Sagrada familia" de Barcelone

Une video de simulation de ce que sera ce superbe édifice, imaginé en 1882 par Gaudi, qui devrait être terminé en 2026.

PUBLICATIONS

SACREMENTS

PAROISSES