28 è dimanche ordinaire A 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 22,1-14.



En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à parler aux grands prêtres et aux anciens du peuple, et il leur dit en paraboles : " Le royaume des Cieux est comparable à un roi qui célébra les noces de son fils. Il envoya ses serviteurs appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir.

Il envoya encore d'autres serviteurs dire aux invités : "Voilà : j'ai préparé mon banquet, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez à la noce." Mais ils n'en tinrent aucun compte et s'en allèrent, l'un à son champ, l'autre à son commerce ; les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent.

Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et incendia leur ville. Alors il dit à ses serviteurs : "Le repas de noce est prêt, mais les invités n'en étaient pas dignes. Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce."

Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu'ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives.

Le roi entra pour examiner les convives, et là il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce. Il lui dit : "Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ?" L'autre garda le silence.

Alors le roi dit aux serviteurs : "Jetez-le, pieds et poings liés, dans les ténèbres du dehors ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents."

Car beaucoup sont appelés, mais peu sont élus. " < <

Homélie du 15/10/2017

28è dimanche ordinaire A 2017



Après avoir été invité à travailler dans la vigne du Seigneur depuis plusieurs, il est logique que l'on soit aujourd'hui invité à faire la fête, une fête qui est destinée à tout être humain, donc pas nécessairement à ceux qui ont travaillé. C'est dire que le regard de Dieu sur la vie terrestre est bien différent du nôtre … et ce regard prolonge évidemment ce que nous avons pu découvrir dans la parabole des ouvriers qui sont embauchés à toute heure, comme celle de la remise de la dette à un débiteur.

Vraiment, … le regard de Dieu est surprenant et nous étonnera toujours. Mais notre Dieu ne rêve que d'une seule chose : du bonheur des êtres humains dans une grande communion entre nous et avec Lui, un bonheur qui est symbolisé ici par l'image d'un repas de noce. Et quand on parle de noce, les gens qui ont encore un peu de bon sens pensent tout de suite amour, fidélité, joie de vivre ensemble, regard plein de confiance sur demain, … Dieu, lui aussi rêve des mêmes valeurs et Il persévère, … même si l'humanité a d'autres occupations : l'un doit aller couper ses maïs, l'autre doit aller courir ou faire la marche adeps, un autre encore est en voyage, …chacun trouve ses excuses pour ne pas venir au festin…. nos petites occupations remplissent notre vie et nous n'avons pas le temps d'aller au rendez-vous pour partager la joie ou la peine de nos frères et sœurs.

Bien sûr, beaucoup diront qu'ils croient en Dieu et n'ont rien contre Lui, ni contre la communauté, mais le rythme de la vie nous pousse ailleurs.

Pourtant, le repas est prêt, … et les serviteurs iront au coin des rues pour inviter tout le monde, les mauvais comme les bons et on parvient à remplir toute la salle : il n'y a plus aucune place, chose qui devrait réjouir le roi qui a invité, … mais, un problème jaillit : un convive n'a pas l'habit de fête !!! C'est normal dirons-nous puisque les marginaux ramassés au bord du chemin n'ont pas une belle garde-robe…. et pourtant il sera jeté dehors !

Quelle est donc la signification de cette invitation très large et la nécessité de porter un habit de fête ? Ne pensons pas trop vite à un habit extérieur, parce qu'ici, on nous parle du royaume de Dieu.

Pensons plutôt à la manière de nous situer les uns en face des autres, à l'amour, à l'attention que nous pouvons avoir les uns envers les autres. Ainsi celui, celle qui sera exclu, c'est certainement celui qui ne pense qu'à lui, celui qui veut passer en premier lieu, celui qui s'accapare des biens.

Ainsi, pour nous chrétiens, il ne suffit pas d'être inscrit dans le registre des baptêmes, il faut encore accomplir un parcours quotidien pareil à celui du Christ Jésus, il faut aller à la rencontre de tout être humain, partager, soutenir les actions humanitaires, participer à la vie de la communauté locale, … bref faire correspondre notre vie à la Parole de Dieu, c'est là qu'est l'habit de noce, … cet habit que nous avons reçu à notre baptême, un vêtement blanc, signe de la pureté de notre lien avec Dieu.

Oui, Dieu nous a accueillis à notre baptême, Il a fait le pari que nous allions vivre en communion avec Lui et marcher sur les traces du Christ Jésus. Et en ce week end, l'évangile nous invite à regarder notre vie pour voir si elle correspond aux attentes de Dieu, < si nous avons toujours cet habit de fête !

14/10/2017 par henri

<--! -->

Les Offices dans le Secteur paroissial

Grille horaire

Paroisse Jour des Offices Messe Adal
Baillonville Le 3ème et 5ème dimanche 11h00  
Heure Le 1er et 3ème dimanche 9h45  
Heure Le 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Hogne Samedi veille du 2ème dimanche 18h00  
Nettine Samedi veille du 4ème dimanche 18h00  
Noiseux 1er et 3ème dimanche 9h45  
Noiseux 2ème, 4ème et 5ème dimanche   9h45
Sinsin 2ème et 4ème dimanche 11h00  
Sinsin 1er, 3ème et 4ème dimanche   11h00
Somme-Leuze Samedi veille du 1er, 3ème et 5ème dimanche 18h00  
Waillet Samedi veille du 3ème dimanche 18h00  
1) Pour les 5ème dimanche du mois, à 9h45, il y a alternance entre Heure et Noiseux pour la messe
2) lors des grandrs fêtes ( Pâques, Noël, Toussaint ...) et jour des 1ères communions, professionde foi-confirmation : l'horaire change.
Info du mois sur spsl.be, rubrique offices

Contact : Abbé Henri Marechal, route de France, 5, 5377 Baillonville - 0473732008 ou marechal.h@gmail.com
Messes à Marche-en-Famenne : le samedi à 18h00 et le dimanche : 8h00 et 10h00
à Barvaux, le dimanche soir à 18h00

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

Dernières nouvelles du secteur paroissial

Décès de l'abbé PONCIN

Mort de notre Doyen

Chers amis,
Monsieur le Doyen s’est éteint ce mercredi matin.
Il est parti, dans la paix, nous a dit Etienne Dethise, venu l’annoncer à la messe de 8h30.
Notre tristesse est grande; mais nous remercions le Seigneur de nous avoir donné un “pasteur” si attentionné à sa communauté paroissiale et décanale.
En prière avec vous.
Manu Walckiers

Les voeux de notre berger l'abbé Henri Marechal

MERCI

Depuis de longs mois, vous m'avez supporté par votre amitié, vos pensées positives ou la prière, chacun selon ses convictions.
Toutes ces forces réunies me permettent aujourd'hui de regarder l'avenir avec grandes espérances, ….même si le chemin vers la victoire est encore long. Merci de votre présence.

L'avis du Webmaster

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui ...

"C’est à nous de rendre la Vérité populaire sur internet".

Cette phrase a été prononcée à Lourdes ! C’était le lundi 5/11/2012, lors de la session plénière des évêques qui s’est achevée le 8/11/2012.
Il y a deux mille ans les Apôtres annonçaient l’Évangile par tous les moyens disponibles, aujourd’hui encore, leurs successeurs encouragent les baptisés à faire de même !
À spsl.be, nous sommes fiers de nous inscrire pleinement dans cette dynamique, c’est notre manière de participer à la nouvelle évangélisation. Merci à chacun pour vos contributions, merci à nos "écrivains".
Faites connaître autour de vous spsl.be, proposez à tous les "geeks" de votre entourage de nous suivre bientôt sur les réseaux sociaux. Facebook - secteur paroissial de Somme-Leuze
Ainsi, ensemble, nous faisons avancer l’Évangile sur le net !

Des nouvelles du monde

2026 - La fin des travaux pour la "Sagrada familia" de Barcelone

Une video de simulation de ce que sera ce superbe édifice, imaginé en 1882 par Gaudi, qui devrait être terminé en 2026.

PUBLICATIONS

SACREMENTS

PAROISSES